Background Image

La relation Chien – Enfants

La relation Chien – Enfants

Une expérience bénéfique si elle est encadrée par les parents

Un chien apporte beaucoup aux enfants, mais avec leur enthousiasme, il arrive souvent que les enfants ne sachent pas gérer la relation avec leur chien : il est donc utile d’apprendre à votre enfant à respecter ce compagnon ainsi qu’à comprendre son comportement dans certaines situations. Éducation et surveillance de la part des adultes sont la clé du succès, en particulier à un jeune âge. Ainsi votre enfant sera en sécurité et votre chien vivra heureux !

La cohabitation Chien – Enfants : des bénéfices pour le développement de votre enfant

Le chien est un compagnon fabuleux pour les enfants car il contribue à leur éveil et même à leur éducation. Le chien devient en général le meilleur ami de votre enfant : un compagnon de jeux, un confident réconfortant, un partenaire sportif… Ils veillent l’un sur l’autre et partagent beaucoup de moments de complicité.

Grandir au contact d’un chien est une expérience enrichissante pour votre enfant. Au contact de nos amis à quatre pattes, les enfants tendent à développer compréhension, empathie et respect envers les êtres vivants et dotés de sensibilité. L’enfant apprend à s’occuper de son animal, à le respecter et à en être un peu responsable, ce qui lui permet d’acquérir facilement les bases de la socialisation, indispensables pour s’épanouir pleinement.

C’est pour toutes ces raisons que beaucoup de familles souhaitent avoir un chien, qui sera souvent considéré comme faisant partie de la famille à part entière.

Il est toutefois important d’expliquer à votre enfant comment « rester en sécurité » lorsqu’ils approchent un chien, et ce pour protéger à la fois l’enfant et le chien.

La communication Chien – Enfant

Il est difficile pour les chiens d’interpréter et de comprendre tous les signaux envoyés par les enfants, surtout en bas âge, qui sont très différents de ceux utilisés par les adultes. Les enfants pleurent, crient, hurlent, rampent et courent en bougeant sans arrêt leurs bras. Comment un chien peut se faire comprendre pour leur dire « Je veux être tranquille et arrêter de jouer » ?

De leur côté, les enfants ne comprennent pas immédiatement que les chiens sont différents des êtres humains et ils ont tendance à les traiter comme leurs camarades du même âge : ils les serrent dans leurs bras pour leur faire une accolade ou un câlin, ils les disputent, les grondent, les embrassent sur la truffe…

Même si ces manifestations d’affection semblent attachantes, il n’en reste pas moins que le chien peut les trouver menaçantes car inhabituelles pour lui.

Les enfants peuvent également être un peu maladroits et se servir parfois de l’animal pour faire leurs propres expériences : tirer les oreilles, les poils ou la queue, marcher sur les pattes, lui taper sur la tête, l’attraper par la peau, tomber sur lui… Tous ces gestes, même commis par inadvertance, peuvent faire très mal au chien. Il est alors judicieux de prévenir (plutôt que guérir une morsure) en éduquant votre enfant et en surveillant bien les moments de jeu avec son animal.

Il suffit de prendre de bonnes habitudes pour assurer à la fois la sécurité de votre enfant et le bonheur de votre animal.

Aider votre enfant à comprendre les chiens

Comme déjà dit, les chiens trouvent difficile de comprendre les enfants et même encore plus difficile de leur dire de les laisser tranquilles. Le chien est incapable de leur dire « ça suffit maintenant ». Les seules possibilités qu’il a à sa disposition pour manifester un avertissement ou un désaccord, s’échapper, se défendre sont de : grogner, aboyer, bousculer, griffer et parfois arriver à pincer voire à mordre.

Il est donc nécessaire de faire comprendre à votre enfant le comportement de son chien et l’aider à assimiler son « langage ». Votre enfant doit également saisir que le chien n’est pas un jouet mais un être vivant attachant et gentil qui est sensible à la douleur et aux agacements.

Voici quelques conseils utiles :

1. Votre enfant ne doit jamais être seul en présence d’un animal, même un laps de temps très court. La présence d’un adulte est nécessaire pour veiller à ce que les débordements d’enthousiasme de l’enfant ou de l’animal lors des jeux ne deviennent pas dangereux.

2. Ils sont autorisés à un contact rapproché avec un animal sous supervision d’un adulte. Il est nécessaire d’apprendre à votre enfant à ne pas approcher un chien qui ne lui est pas familier car vous ne savez pas s’il est amical envers les enfants (il vaut mieux demander l’autorisation du propriétaire pour approcher l’animal).

3. Apprendre à votre enfant de ne pas ennuyer votre chien lorsque par exemple :
– il est en train de manger
– il est en train de dormir
– il est malade, blessé, a une douleur ou il est juste fatigué
– il a un problème de vue ou d’audition
– il souhaite se reposer dans son « refuge » car il a besoin d’un moment de répit et de calme

4. Faire comprendre à votre enfant, même très jeune, qu’il ne faut pas faire de mal à l’animal (lui tirer la queue, les oreilles, les poils, l’écraser…)

5. Créer des moments privilégiés et agréables pour le chien et votre enfant. C’est un bon moyen pour que l’enfant apprenne à connaître la chien et à respecter ses besoins. Vous pouvez par exemple :
– inviter votre enfant à lancer une balle que le chien pourra aller chercher,
– demander à votre enfant de s’asseoir calmement à côté de l’animal pour le caresser
– lui demander de vous assister lorsque vous lavez votre chien
– l’associer aux promenades…

Apprendre à votre enfant à reconnaître les différents comportements du chien

Il est bon d’être capable de comprendre et de reconnaître ce que votre chien est en train de ressentir. Reconnaître et comprendre ces signes vous permettra d’apporter une réponse appropriée et à faire comprendre à votre enfant les bons et les mauvais comportements.

Vous trouverez ci-dessous plusieurs fiches explicatives vous permettant d’expliquer plus facilement à votre enfants ce qu’il peut faire et ce qu’il ne doit pas faire avec son chien.

 

 

 

Préparer le chien à l’arrivée d’un bébé au sein du foyer

L’arrivée d’un bébé signifie de grands bouleversements sur le quotidien (et sur les habitudes), ce qui peut avoir des répercussions sur la relation avec votre chien.

Par exemple, vous pouvez ne pas avoir le temps de sortir aussi souvent votre chien ou de profiter d’un temps de promenade pour sortir également le landau. Avec un manque de sommeil, il peut arriver que vous deveniez un petit peu moins tolérant avec certains comportements de votre animal.

Tout cela n’a pas forcément un impact direct qui cause une agression mais ça peut rendre votre chien instable et entraîner des perturbation de son humeur : certains chiens vont bouder quand d’autres peuvent s’agiter pour essayer d’attirer l’attention.

Il est utile de préparer votre chien à ces changements pour pouvoir anticiper et tester ses réactions. Il ne faut pas oublier que votre chien n’a aucune expérience avec les enfants et encore moins des bébés. Ils peuvent avoir besoin d’un temps plus ou moins long d’adaptation.

Lorsque le bébé arrive à la maison, pensez à ne pas exclure votre chien mais autorisez-le à voir, entendre, sentir le nouvel arrivant, sous une stricte supervision bien entendu. De cette façon, votre chien peut comprendre plus facilement qu’il n’a aucune raison de s’inquiéter à propos de ce bébé.

Il faut également veiller à ce que votre chien puisse conserver un espace propre où il peut manger, boire, se reposer et dormir en toute tranquillité surtout quand bébé va commencer à ramper ou à faire ses premiers pas : il peut prendre le chien par surprise et par ses cris l’effrayer.

Ces conseils vous permettront d’établir de bonnes relations entre votre chien et votre enfant afin que chacun puisse s’épanouir et vivre de bons moments.

Besoin d'une information ciblée ?